Qualité, fiabilité et performance - au rendez-vous
[email protected]
Artizono

Sécurité en soudage 101 : Se protéger et protéger son équipe

Dernière mise à jour :
1er mai 2024
Partagez vos appréciations :

Table des matières

I. Techniques de sécurité pour le soudage à l'arc à l'électrode

1. Prévention des chocs électriques

(1) Causes de l'électrocution

1) Choc électrique direct : Pendant les opérations de soudage, les mains ou des parties du corps touchent des pièces électrifiées telles que les pinces à souder et les électrodes lors du changement de baguettes de soudage ou de pièces, et les pieds ou d'autres parties du corps sont mal isolés du sol ou des structures métalliques.

Un choc électrique peut facilement se produire lors du soudage à l'intérieur de conteneurs, de tuyaux, dans des endroits pluvieux et humides, ou lorsque le corps transpire abondamment. Les mains ou des parties du corps touchent des têtes de connexion, des bornes et des fils exposés et électrifiés, ce qui provoque un choc électrique. Le soudage à proximité de réseaux électriques à haute tension peut provoquer une rupture diélectrique et une décharge sans toucher directement le corps électrifié, mais en s'en approchant dans une certaine mesure.

2) Choc électrique indirect : les fuites électriques provenant de l'équipement de soudage provoquent un choc électrique lorsque le corps humain touche le boîtier électrifié, ce qui peut être dû à : une surcharge de l'équipement, un court-circuit interne, des substances corrosives entraînant une diminution des performances d'isolation et des fuites ; des bobines mouillées par la pluie ou l'humidité entraînant des dommages d'isolation et des fuites ; des vibrations ou des chocs sur l'équipement de soudage entraînant des dommages mécaniques à l'isolation des bobines ou des fils, des fils endommagés connectés au noyau de fer ou au boîtier entraînant des fuites ; des objets métalliques tombant dans l'équipement, connectant les parties électrifiées au boîtier et entraînant des fuites.

Le choc électrique se produit lorsqu'on touche l'isolation endommagée de fils, de câbles, d'interrupteurs, etc. L'électrocution se produit lorsqu'on utilise des châssis métalliques d'usine, des pipelines, des rails de grue, etc., comme circuit secondaire pour le soudage.

(2) Mesures de prévention des chocs électriques

1) Protection contre l'isolement : Les parties électrifiées exposées de la machine à souder et les bornes de raccordement exposées doivent avoir des couvercles de protection intacts : Pour les équipements dotés de connecteurs enfichables, les conducteurs des connecteurs enfichables doivent être dissimulés dans le plan du panneau d'isolation.

La ligne primaire de l'appareil doit être placée à un endroit proche du mur où elle n'est pas facilement accessible, et sa longueur ne doit généralement pas dépasser 2 mètres. Lorsqu'une tâche temporaire nécessite un cordon d'alimentation plus long, celui-ci doit être disposé le long du mur ou du pilier avec des bouteilles en porcelaine pour l'isolation, et sa hauteur doit être supérieure à 2,5 m au-dessus du sol. Il est interdit de traîner le cordon d'alimentation sur le sol. Il doit y avoir un passage d'au moins 1 mètre de large entre chaque appareil et entre l'appareil et le mur.

2) Utilisation de dispositifs de mise hors tension automatique : Pour protéger l'équipement de soudage et la sécurité des personnes, il convient d'installer des fusibles, des disjoncteurs (également appelés interrupteurs de protection contre les surcharges) et des dispositifs de protection contre les chocs électriques (également appelés interrupteurs de fuite).

Lorsque la tension à vide de la machine à souder est élevée et qu'elle fonctionne dans un endroit présentant un risque de choc électrique, un dispositif de mise hors tension automatique à vide doit être utilisé pour la machine à souder. Lorsque l'arc de soudage est amorcé, l'interrupteur se ferme automatiquement, et lorsque le soudage s'arrête ou que la baguette de soudage est changée, l'interrupteur se déconnecte automatiquement. Ce dispositif permet non seulement d'éviter les chocs électriques à vide, mais aussi de réduire la perte d'énergie de l'équipement à vide.

3) La machine à souder doit adopter des dispositifs de mise à la terre de protection ou de mise à la terre du neutre. La figure 13-1 illustre les mises à la terre et les mises à la terre du neutre correctes et incorrectes pour le soudage et les pièces soudées. Les conducteurs utilisés pour la mise à la terre du neutre et la mise à la terre de la machine à souder doivent répondre aux exigences de sécurité suivantes.

Figure 13-1 Mise à la terre correcte et incorrecte et mise à la terre du neutre de la machine à souder et des pièces soudées
Figure 13-1 Mise à la terre correcte et incorrecte et mise à la terre du neutre de la machine à souder et des pièces soudées

① La section doit être suffisante. La section du fil de mise à la terre (ou neutre) est généralement égale à 1/3~1/2 de la section du fil de phase. Lorsque l'on utilise du fil d'aluminium, du fil de cuivre ou du fil d'acier comme fil de mise à la terre (ou fil neutre), leur section minimale ne doit pas être inférieure à 6 mm², 4 mm² ou 12 mm², respectivement.

② Il faut utiliser un fil entier, sans jointure au milieu.

③ La connexion entre le conducteur et la machine à souder et le corps de mise à la terre (ou la ligne principale neutre) doit être solide.

④ Il est strictement interdit d'utiliser le conducteur de terre (ou neutre) en série.

4) Utilisation de dispositifs de mise hors tension automatique pour les machines à souder : Lorsque la tension à vide de la machine à souder est supérieure à la limite spécifiée dans les normes actuelles relatives aux machines à souder. Et qu'elle fonctionne dans un endroit présentant un risque de contact ou dans un endroit où un accident secondaire peut se produire en cas de choc électrique (par exemple à haute altitude), un dispositif automatique de mise hors tension à vide doit être utilisé. Un dispositif de mise hors tension automatique à vide doit être utilisé.

2. Sécurité des opérations de soudage

(1) Points clés des opérations de sécurité pour l'équipement de soudage (voir tableau 13-14)

Tableau 13-14 Points clés des opérations de sécurité pour l'équipement de soudage

Nom de l'appareilPoints clés de la technologie de la sécurité
Machine à souder1. Le boîtier de soudage doit être mis à la terre, l'isolation doit être intacte et tous les contacts doivent être étanches et fiables.
2. Tension de charge élevée alimentation générale de soudage à l'arc : DC ≤100V, AC ≤80V : l'alimentation de la découpe à l'arc plasma peut atteindre 400V, il convient d'utiliser autant que possible la découpe automatique et de renforcer les mesures de prévention des chocs électriques.
3. Les pièces exposées à la tension et les pièces mobiles de la machine à souder doivent être munies de protections de sécurité.
4. Lorsque la tension est ≥20kV (comme le matériel de soudage par faisceau d'électrons), il convient d'utiliser un blindage au plomb ou une commande à distance.
5. La machine à souder doit être protégée des collisions ou des vibrations importantes.
6. En cas d'utilisation à l'extérieur, il convient de prévoir un équipement de protection contre la pluie et la neige.
7. Il est interdit d'utiliser un seul interrupteur pour plusieurs machines à souder.
8. Le produit doit être placé dans un endroit sec et bien ventilé, à l'écart de toute source de chaleur élevée et de tout environnement inflammable ou explosif.
9. Il est interdit de placer des objets sur la machine à souder ; la pince à souder et la pièce à souder ne doivent pas être court-circuitées avant le démarrage.
10. Lorsque la machine à souder tombe en panne, il faut couper le courant avant que l'électricien ne la répare
Câblage de la machine à souder1. La longueur du cordon d'alimentation primaire ne doit généralement pas dépasser 3 mètres.
2. Lorsqu'un cordon d'alimentation plus long est temporairement nécessaire, il doit être installé au-dessus de la tête avec des bouteilles en porcelaine pour l'isoler, à plus de 2,5 m au-dessus du sol, et il est interdit de le traîner sur le sol.
3. Le câble de soudage et la machine à souder doivent être solidement reliés, et l'utilisation d'un pont métallique est strictement interdite.
4. Il est interdit d'utiliser les éléments métalliques des bâtiments ou des équipements comme circuit de soudage.
Interrupteur d'alimentation1. Chaque machine à souder doit être équipée d'un interrupteur indépendant et dédié, et il est interdit à plusieurs machines à souder de partager un interrupteur.
2. Lorsque la machine à souder est surchargée, l'interrupteur doit pouvoir couper automatiquement le courant.
3. Pour les machines à souder démarrées à l'aide d'un démarreur, il faut d'abord fermer l'interrupteur d'alimentation, puis démarrer la machine à souder.
UtilisationsLe fonctionnement en surcharge n'est pas autorisé
2. Avant de démarrer la machine à souder, la pince à souder et la pièce à souder ne doivent pas être court-circuitées.
3. Opérations qui doivent couper l'alimentation électrique : Le réglage du courant de soudage doit toucher le corps sous tension ; lors du changement de la ligne du circuit secondaire ; lors du déplacement de la machine à souder ; lors du remplacement du fusible et de la réparation de la machine à souder.
Maintenance1. Ne pas placer d'objets ou d'outils sur la machine à souder
Doit toujours être propre
3. Vérifier fréquemment le serrage du câble de soudage et du terminal de la machine à souder.
4. Il est obligatoire de débrancher l'alimentation électrique après avoir terminé le travail.

(2) Points techniques de sécurité pour les outils de soudage (voir tableau 13-15)

Tableau 13-15 Points techniques de sécurité pour les outils de soudage

Nom de l'outilPoints clés de la technologie de la sécurité
Pince et pistolet de soudage1. Structure simple, le poids de la pince à souder ne dépasse pas 600 g, ce qui rend son utilisation plus souple.
2. La poignée de la pince à souder doit être dotée d'une bonne couche d'isolation.
3. La connexion entre la pince à souder et le câble doit être solide et avoir un bon contact, et ne doit pas être exposée.
4. La pince à souder peut tenir la baguette de soudure dans plusieurs directions et peut remplacer la baguette de soudure en toute sécurité et commodité.
5. La torche de soudage refroidie à l'eau ne doit pas fuir.
Câble de soudage1. Les câbles doivent être choisis conformément à la réglementation, avoir une bonne conductivité et la gaine doit être intacte et bien isolée, avec une résistance d'isolement non inférieure à MΩ
2. Léger et souple, facile à utiliser
3. Meilleure résistance aux dommages mécaniques et à la chaleur
4. Les machines et pinces à souder doivent être reliées par des câbles souples, dont la longueur ne dépasse généralement pas 20~30m, et il ne doit pas y avoir de jonction au milieu.
5. A une surface de section appropriée
6. Il est interdit de placer des câbles de soudage sur des bouteilles de gaz, des générateurs d'acétylène ou d'autres conteneurs et matériaux inflammables.
7. Il est interdit d'utiliser des structures métalliques d'usine, des voies, des canalisations, des installations de chauffage ou d'autres objets métalliques pour raccorder et utiliser des câbles conducteurs de soudage.

(1) Interdiction d'entrer en contact avec des graisses et d'autres matières inflammables

(2) Lors de l'amorçage ou de la stabilisation d'un arc à haute fréquence, le câble de soudage doit être équipé d'une gaine de protection tressée en maille de cuivre.

(3) Vérifier régulièrement l'efficacité de l'isolation, en général une fois tous les six mois.

(3) Points clés de la technologie de sécurité dans les opérations de soudage (voir tableau 13-16)

Tableau 13-16 Points clés de la technologie de sécurité dans les opérations de soudage

Points clés de la technologie de la sécurité
Avant le travail1. Porter un équipement de protection (vêtements de travail, chaussures de protection, gants, etc.)
2. Vérifier les performances de sécurité des équipements et du travail
3. Les postes de travail fixes doivent être équipés d'écrans de protection.
Début du soudage1. Lors de la fermeture du circuit, il faut d'abord suspendre la pince à souder ou la placer sur une planche isolante.
2. Couvrir les parties non soudées des pièces préchauffées avec des plaques d'amiante.
Pendant le processus de soudage1. Ne pas toucher les pièces sous tension avec les mains ou toute autre partie du corps
2. Mettre en place un gardien lors du soudage dans des conteneurs ou des espaces confinés
3. Porter des gants de soudage électrique pour changer les baguettes de soudage
4. Veillez à la prévention des incendies et des explosions.
Soudage complet1. Lorsque vous tirez la porte, vous devez d'abord arrêter de souder, porter des gants isolants et vous tenir sur le côté.
2. Ne quittez le chantier qu'une fois la pièce refroidie.

II. Technologie de sécurité pour le soudage à l'arc plasma

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc sous protection, il convient de noter les points suivants :

1) La tension à vide de l'alimentation électrique utilisée pour le soudage à l'arc au plasma est relativement élevée, en particulier pendant les opérations manuelles, d'où un risque de choc électrique. Par conséquent, l'équipement doit être placé dans un endroit sec, propre et bien ventilé. L'alimentation électrique doit être mise à la terre (ou neutralisée) de manière fiable pendant l'utilisation, et la partie du corps du pistolet qui est touchée par la main doit être isolée de manière fiable.

2) L'air comprimé utilisé doit être équipé d'un séparateur d'humidité et l'eau accumulée doit être évacuée à temps. L'air doit être purgé pendant 3 minutes avant le soudage et le découpage afin d'éliminer l'humidité condensée dans la canalisation. Lorsque la pression de l'air comprimé est inférieure à 0,3 MPa, un dispositif de verrouillage automatique doit pouvoir démarrer.

3) Le poste de travail de soudage doit être équipé d'un établi et utiliser des dispositifs d'aspiration et de purification locaux efficaces, ou installer un établi à bain d'eau, etc.

4) Le support de la pièce à usiner doit être situé à plus de 400 mm au-dessus du sol et doit être équipé d'un dispositif de dépoussiérage local.

5) Il est strictement interdit d'appuyer au hasard sur l'interrupteur de la poignée lorsque l'équipement est déchargé, afin d'éviter les accidents d'équipement.

6) Ne pas toucher la buse à la pièce lors de l'amorçage de l'arc ; ne pas toucher les parties électrifiées de l'équipement, et en particulier ne pas toucher les pôles positif et négatif du pistolet de soudage électrifié avec les deux mains en même temps afin d'éviter les blessures par choc électrique.

7) Lorsque le matériau de la cathode du pistolet de soudage doit être retiré et remplacé en raison d'une brûlure. L'alimentation en courant continu doit d'abord être coupée. Lors du remplacement de l'électrode, celle-ci doit être refroidie avant de procéder. Lors du meulage des tiges de tungstène (ou de cérium tungstène), il est préférable d'utiliser une meuleuse avec pulvérisation d'eau et d'utiliser la meuleuse correctement.

8) La ventilation doit être améliorée sur le site afin d'éviter que les arcs électriques ne blessent les personnes. Les opérateurs doivent porter de bons écrans faciaux, des gants et protéger leur cou. En plus d'avoir une lentille noire, l'écran facial devrait idéalement avoir une lentille qui absorbe la lumière ultraviolette.

9) Les arcs plasma peuvent produire des bruits de haute intensité et de haute fréquence, en particulier lors du découpage à l'arc plasma à haute puissance, les opérateurs doivent porter des bouchons d'oreille. Le découpage à l'eau peut également être utilisé pour absorber le bruit en utilisant de l'eau.

10) Le soudage et le découpage à l'arc plasma utilisent tous deux l'amorçage d'arc à haute fréquence, ce qui nécessite une mise à la terre fiable de la pièce. Après l'amorçage de l'arc de transfert, l'alimentation de l'oscillateur à haute fréquence doit être immédiatement coupée de manière fiable.

11) Après avoir touché des électrodes radioactives à mains nues, il convient de se laver immédiatement les mains au savon.

12) Lorsque vous utilisez des bouteilles d'argon, d'azote ou d'hydrogène, reconnaissez les marquages des bouteilles. L'hydrogène est un gaz inflammable, faites particulièrement attention au feu, et il ne doit pas y avoir de fluor ou de chlore à proximité.

13) Les articles de protection du travail utilisés ne doivent pas être sortis de l'atelier, doivent être lavés fréquemment et l'hygiène personnelle doit être assurée avant d'entrer dans la zone d'habitation.

III. Technologie de sécurité pour le soudage par faisceau d'électrons sous vide

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc à l'électrode, les points suivants doivent également être pris en compte.

1) La machine à souder doit être installée dans une salle de protection contre les rayons X construite avec du béton de haute densité, et des mesures de sécurité doivent être prises pour empêcher toute entrée accidentelle ou tout enfermement à l'intérieur de la salle de protection lorsque la machine à souder est en marche.

2) Le système de mise à la terre de l'équipement doit être fiable, le fil de mise à la terre ne doit pas être directement connecté au fil neutre du réseau électrique, et doit être connecté à un fil de mise à la terre dédié à l'équipement, avec une résistance de mise à la terre ne dépassant pas 2Ω.

3) La machine à souder par faisceau d'électrons doit être équipée d'une alarme de tension ou d'un autre dispositif de verrouillage électronique pour couper automatiquement le courant en cas de défaillance.

4) Assurer une isolation suffisante pour l'alimentation électrique à haute tension et le canon à électrons, le test de tension de résistance doit être 1,5 fois supérieur à la tension nominale.

5) Lors du remplacement de la cathode ou de l'entretien, l'alimentation électrique haute tension doit être déconnectée et les pièces à remplacer ou les zones à entretenir doivent être touchées avec une tige de décharge bien mise à la terre. Ce n'est qu'après la décharge que les opérations peuvent être effectuées.

6) La surface du lieu de travail ne doit généralement pas être inférieure à 40 mètres. 2 La hauteur de la pièce ne doit pas être inférieure à 3,5 m. Pour les équipements à faisceau d'électrons à haute tension et à haute puissance, l'équipement d'alimentation électrique à haute tension et le dispositif de pompage à vide peuvent être séparés de la salle de l'opérateur.

7) La chambre à vide de la machine à souder par faisceau d'électrons doit être renforcée pour la protection contre les rayons X, avec les mesures suivantes :

① Pour les machines à souder dont la tension d'accélération est inférieure à 60kV, la protection est généralement assurée par l'épaisseur de la tôle d'acier de l'enveloppe extérieure de la machine.

② Pour les machines à souder dont la tension d'accélération est supérieure à 60kV, la coque extérieure doit être renforcée par des plaques de plomb d'une épaisseur suffisante.

③ Lorsque la machine à souder par faisceau d'électrons fonctionne sous haute tension, la fenêtre d'observation doit être en verre de plomb, et l'épaisseur du verre de plomb peut être choisie en fonction de l'équivalent en plomb correspondant (voir tableau 13-17).

Tableau 13-17 Marques nationales de verre au plomb et leurs équivalents en plomb correspondants

GradeZF1ZF2ZF3ZF4ZF5ZF6
Densité/g/cm33.844. 094.464.524.654.77
Équivalent du chef de file0.1740.1980.2380.2430.2580.277

Note : L'équivalence en plomb se réfère à l'épaisseur du verre de plomb équivalente à l'épaisseur d'une plaque de plomb indiquée dans le tableau.

8) La dose de rayonnement X de l'équipement doit être régulièrement vérifiée pour s'assurer que le site d'utilisation de l'équipement est conforme aux réglementations nationales en matière de protection contre les rayonnements X.

9) La zone entourant l'équipement doit être bien ventilée et des dispositifs d'échappement doivent être installés sur le lieu de travail afin d'expulser en temps voulu les gaz d'huile, la fumée et d'autres substances de la chambre à vide.

10) Porter l'équipement de protection du travail spécifié, tel que des casquettes, des vêtements de travail, des couvre-pieds, des chaussures isolantes, des gants longs en cuir, etc. et choisir l'écran facial et la lentille filtrante appropriés.

11) Ne pas observer le bain de fusion à l'œil nu pendant le processus de soudage, des lunettes de protection en verre au plomb doivent être portées si nécessaire.

12) L'opérateur surveille par le biais d'un système optique ou d'un système de télévision industrielle à l'extérieur de la salle de blindage. Le sol où se tient l'opérateur doit être recouvert d'un tapis isolant et l'équipement, les outils et les accessoires doivent être vérifiés pour s'assurer qu'ils sont dans un état de fonctionnement normal, intact et pratique.

13) Mettez l'équipement de ventilation en marche avant de brancher l'équipement de soudage.

14) Vérifier rigoureusement tous les interstices de la chambre à vide afin de s'assurer qu'ils sont étanches et qu'ils ne laissent pas échapper de rayons X.

15) Ne pas toucher les parties électrifiées de l'équipement pendant le travail.

16) Utiliser le pistolet à électrons avec précaution pour éviter les chocs électriques à haute tension.

IV. Techniques de sécurité pour le soudage au laser

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc à l'électrode, les points suivants doivent également être pris en compte.

1) Toutes les portes de maintenance de l'enceinte du système électrique doivent être dotées de dispositifs de verrouillage appropriés, et l'enceinte doit disposer de mesures correspondantes pour décharger le groupe de condensateurs avant d'entrer dans la porte de maintenance. L'équipement de traitement laser doit être doté de diverses mesures de protection de la sécurité, et l'équipement de traitement laser doit comporter des panneaux d'avertissement et des signaux de danger clairs, tels que "Danger laser", "Danger haute tension", etc.

2) Le système de trajet optique du laser doit être aussi complètement fermé que possible, par exemple en transmettant le laser à travers un tube métallique, afin d'éviter l'exposition directe : si le trajet optique du laser ne peut pas être complètement fermé, la hauteur du faisceau doit être organisée de manière à éviter les organes importants tels que les yeux et la tête, en permettant au laser de passer au-dessus de la taille d'une personne.

3) La table de traitement laser doit être protégée par du verre ou des matériaux similaires pour éviter la lumière réfléchie.

4) La zone de traitement laser doit être isolée par des clôtures, des cloisons, des écrans, etc. pour empêcher le personnel non autorisé de pénétrer dans la zone dangereuse.

5) Des panneaux d'avertissement bien visibles et des dispositifs de blindage doivent être installés autour de la zone de contrôle, et une plaque de terminaison doit être installée au niveau du terminal du faisceau pour atténuer le faisceau.

6) Les opérateurs de laser et les travailleurs du secteur de la transformation doivent être équipés de lunettes de protection contre les lasers et porter des vêtements de travail blancs afin de réduire l'impact de la réflexion diffuse.

7) Seul le personnel expérimenté est autorisé à faire fonctionner le laser et à effectuer des traitements au laser.

8) La zone de soudage doit être équipée d'un système de ventilation ou d'échappement efficace.

V. Techniques de sécurité pour le soudage sous laitier électroconducteur

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc sous protection, il convient de tenir compte des points suivants.

1) Vérifier soigneusement que le circuit électrique, la source d'eau et la chemise d'eau ne sont pas obstrués et que la machine fonctionne normalement.

2) Vérifiez soigneusement que l'anode est bien serrée et qu'il n'y a pas de court-circuit entre l'anode et l'anode, l'anode et le module, l'anode et la chemise d'eau.

3) L'eau de refroidissement du transformateur et de la chemise d'eau doit être mise en marche avant la mise sous tension. En cas de défaillance de l'équipement électrique, un électricien doit être trouvé pour effectuer les réparations à temps.

4) Le module de soudage doit être placé fermement et ne doit pas être incliné. La chemise d'eau et le module doivent être solidement fixés pour éviter les fuites de scories. Le fil de terre et le module doivent être soudés fermement.

5) Après avoir amorcé l'arc et généré du laitier, vérifiez la profondeur de la piscine de laitier. La sonde doit être testée vers le bas le long de la chemise d'eau et ne doit pas toucher la chemise d'eau ou l'électrode afin d'éviter de percer la chemise d'eau et de provoquer une explosion. Des lunettes de protection doivent être portées pendant le travail pour éviter les lésions oculaires dues à la lumière de l'arc.

6) Les personnes ne peuvent pas se tenir des deux côtés du module de soudage. Si des scories s'écoulent, elles doivent être bloquées à temps.

7) Une personne dédiée doit commander lorsqu'un grutier soulève des pièces ou des modules.

8) Les opérateurs ne peuvent pas quitter leur poste de travail pendant qu'ils travaillent.

VI. Technologie de la sécurité en soudage par résistance

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc à l'électrode, les points suivants doivent également être pris en compte.

1) La machine de soudage par résistance à accumulation d'énergie doit être équipée d'un mécanisme de verrouillage sur la porte de contrôle scellée, qui doit court-circuiter le condensateur lorsque la porte est ouverte. Les interrupteurs manuels doivent également comporter des mesures de sécurité en cas de court-circuit du condensateur.

2) Avant de commencer le travail, vérifiez soigneusement et complètement l'équipement de soudage par résistance pour vous assurer que le système d'eau de refroidissement, le système pneumatique et le système électrique sont dans un état normal, et ajustez les paramètres de soudage pour répondre aux exigences du processus.

3) Porter des équipements de protection individuelle, tels que des casquettes, des vêtements de travail, des lunettes de protection, des bottes isolantes, des gants, etc. et ajuster le coussin isolant ou le dispositif de plate-forme en bois.

4) Lors du démarrage de la machine à souder, ouvrez d'abord la vanne d'eau de refroidissement pour éviter que la machine à souder ne brûle.

5) Pendant le soudage, la porte de l'armoire du dispositif de commande de la machine à souder doit être fermée.

6) L'entretien et le réglage du dispositif de la boîte de contrôle doivent être effectués par des professionnels.

7) Les machines à souder duplex à plusieurs postes doivent être équipées de boutons d'arrêt d'urgence à chaque poste.

8) La pédale de commande de la machine à souder doit être munie d'un couvercle de protection solide afin d'éviter toute activation accidentelle.

9) Le châssis de la machine à souder portable doit résister aux vibrations générées pendant le fonctionnement, le transformateur suspendu doit être équipé d'un dispositif de protection contre les chutes et doit être vérifié régulièrement.

10) Le poste de travail de la machine de soudage par résistance doit être équipé de déflecteurs ou d'écrans de protection pour éviter les étincelles et les éclaboussures de la pièce. Les yeux de l'opérateur doivent éviter la direction des projections d'étincelles afin de prévenir les brûlures oculaires.

11) Les opérateurs de soudage doivent faire attention au sens de rotation de l'électrode afin d'éviter que le rouleau ne coupe les doigts.

L'endroit où la machine à souder est placée doit rester sec et le sol doit être recouvert de planches antidérapantes. Les soudeurs de machines à souder externes refroidies par eau doivent porter des bottes isolantes lorsqu'ils travaillent.

Ne touchez pas la surface de la boule de la tête d'électrode avec vos mains lorsque vous utilisez l'équipement, afin d'éviter les brûlures.

Tenez fermement les pièces, maintenez une certaine distance entre les électrodes et les deux mains, et ne placez pas vos doigts entre les deux pièces à souder. Les pièces doivent être empilées de manière stable et ordonnée, et un passage doit être laissé.

Il ne doit pas y avoir de matériaux inflammables ou explosifs à proximité de la zone de travail, le lieu de travail doit être bien ventilé et l'environnement doit être sûr et propre. Les espaces de travail fermés très poussiéreux doivent être équipés d'un dispositif de dépoussiérage.

L'entretien et le réglage du dispositif de la boîte de contrôle doivent être effectués par des professionnels.

Une fois le travail de soudage terminé, les sources d'énergie et de gaz doivent être éteintes. L'eau de refroidissement doit être arrêtée après avoir été utilisée pendant 10 minutes. Lorsque les températures sont basses, l'eau de la voie d'eau doit également être vidangée pour éviter le gel.

VII. Techniques de sécurité pour le soudage à haute fréquence

Outre le respect des règles de sécurité applicables au soudage à l'arc à l'électrode, les points suivants doivent également être pris en compte :

Le boîtier du générateur haute fréquence et le transformateur de sortie doivent être mis à la terre et la résistance de mise à la terre doit être inférieure à 4Ω.

Un interrupteur doit être installé sur les portes qui sont fréquemment ouvertes et fermées, afin de s'assurer que la machine à souder ne peut être mise en marche que lorsque la porte est fermée.

3) Poser des tapis isolants en caoutchouc résistant à la pression (35 kV) autour de la machine à souder et au niveau du poste de travail de l'opérateur.

4) Avant de démarrer la machine à souder, vérifiez le système de refroidissement de l'eau. La machine ne peut être mise sous tension pour préchauffer le tube d'oscillation que lorsque l'eau de refroidissement fonctionne normalement.

5) Lorsque l'alimentation est coupée pour l'entretien, l'interrupteur d'alimentation de la machine à souder doit être coupé. Après avoir ouvert la porte de la machine à souder, déchargez chaque groupe de condensateurs avant de commencer la maintenance. La maintenance sous tension n'est généralement pas autorisée. Dans des cas particuliers, le personnel de maintenance doit porter des chaussures et des gants isolants et être supervisé par une personne spécialisée.

6) Les conducteurs haute fréquence exposés à l'extérieur du châssis de l'équipement haute fréquence doivent être protégés par de fines plaques d'aluminium ou de cuivre afin de prévenir les effets des champs électromagnétiques haute fréquence sur le corps humain et les objets environnants. L'intensité du champ électrique sur le lieu de travail doit être inférieure à 40V/m.

VIII. Technologie de sécurité du soudage par ultrasons

Le soudage par ultrasons utilise un courant à haute fréquence, ce qui élimine le risque de choc électrique. En outre, il n'y a pas de flamme ni d'éclaboussures pendant le soudage, ce qui rend le soudage par ultrasons relativement sûr.

IX. Technologie de sécurité du soudage par friction

1) Respecter les réglementations en vigueur en matière d'utilisation sûre de l'électricité.

2) Les parties de la machine de soudage par friction qui tournent à grande vitesse doivent être recouvertes de protections et de déflecteurs appropriés.

3) Les machines de soudage par friction à production continue doivent prêter attention au verrouillage et à la protection entre chaque action.

4) Le bouton d'arrêt d'urgence pour le stationnement de la broche de la machine à souder et la libération de la pression doit être installé à un endroit bien visible et pratique.

5) Les opérateurs de machines de soudage par friction doivent porter des vêtements de travail et des lunettes de protection.

X. Techniques de sécurité pour le soudage d'explosifs

1) Il est strictement interdit de transporter les explosifs et les détonateurs ensemble et ils doivent être stockés séparément. Les explosifs, les détonateurs et les fusibles ne doivent pas se trouver à proximité de sources de feu ou de chaleur.

2) L'ensemble du personnel doit se conformer aux politiques et réglementations nationales pertinentes, accepter la supervision des services de sûreté et de sécurité, suivre une formation et une évaluation professionnelles et obtenir un certificat d'exploitation.

3) Le personnel chargé du stockage des explosifs doit être de service jour et nuit, et les personnes extérieures ne sont pas autorisées à y pénétrer ; les explosifs, les détonateurs, les cordes d'amorçage et les autres articles pyrotechniques doivent être stockés séparément, par catégorie, et leur stockage et leur récupération doivent être gérés de manière stricte afin de garantir que les enregistrements correspondent aux articles réels.

4) Le lieu de l'explosion doit être éloigné des bâtiments, disposer d'une zone d'alerte et de panneaux d'avertissement clairs, et être surveillé par une personne spécialement désignée à cet effet.

5) Tout le personnel doit travailler sous le commandement du chef d'équipe et du responsable de la sécurité ; les opérations sur le site doivent être effectuées conformément au processus prédéterminé, en particulier les détonateurs et les initiateurs doivent être conservés et utilisés par une seule personne du début à la fin, et non par deux personnes ou plus en même temps.

6) Une fois l'installation du processus terminée, l'ensemble du personnel et des articles de rechange doit être retiré dans une zone sûre, et l'ensemble du personnel doit être préparé à la protection et à la sécurité contre le bruit et les vibrations, et l'ordre de faire détoner les explosifs ne peut être donné que lorsqu'il a été confirmé qu'aucun accident ne se produira.

7) L'ensemble du personnel doit travailler sous le commandement de la personne responsable et les opérations sur le site doivent être menées conformément au déroulement prédéterminé du processus.

8) Après l'explosion d'explosifs, le personnel doit attendre 3 minutes avant de pénétrer sur le site. En cas de raté, il faut attendre 3 minutes avant d'entrer sur le site pour l'inspection et la manipulation.

9) Il est strictement interdit d'apporter des sources de feu sur le lieu de travail.

10) Après chaque phase des travaux de dynamitage, un bilan de sécurité doit être effectué afin d'identifier les accidents potentiels et d'éliminer les dangers cachés.

XI. Techniques de sécurité pour le gougeage à l'arc au carbone

Outre le respect de la réglementation applicable au soudage à l'arc à l'électrode, les points suivants doivent également être pris en compte :

1) Le courant de gougeage étant important, il doit correspondre à la puissance de la machine à souder. En cas d'utilisation continue, il faut veiller à ne pas surcharger la machine à souder afin d'éviter qu'elle ne brûle.

2) Essayez d'utiliser des tiges de carbone dédiées au gougeage à l'arc au carbone pour éviter de produire trop de gaz et de poussières nocifs.

3) Pendant le gougeage, il y a beaucoup de poussière et de fumée, car les tiges de carbone sont fabriquées en utilisant de l'asphalte pour les lier et sont plaquées de cuivre à la surface. Par conséquent, la poussière contient une fraction de masse de 1%~1,5% de cuivre, et les gaz nocifs produits contiennent du benzo(a)pyrène hautement toxique. Les opérateurs doivent donc porter des masques à adduction d'air. Le lieu de travail doit prendre des mesures d'évacuation des fumées et de dépoussiérage et améliorer la ventilation. Pour contrôler la pollution par les poussières, il est possible de procéder à un gougeage à l'arc à l'eau.

Le gougeage à l'arc à l'eau est réalisé en ajoutant un dispositif d'alimentation en eau et un système d'alimentation en eau à l'équipement de gougeage d'origine et en apportant de légères modifications au pistolet de gougeage. Pendant le gougeage à l'arc, un brouillard d'eau dispersé est obtenu grâce à un dispositif d'alimentation en eau raisonnable afin de garantir que le pistolet de gougeage émet un brouillard d'eau droit, ce qui permet d'éliminer les fumées et de supprimer les poussières.

4) Pendant le gougeage, une grande quantité de métal liquide à haute température et d'oxydes est projetée sous l'arc, et il convient de prendre des précautions pour éviter les brûlures ou les incendies.

5) Le bruit est assez fort pendant le rabotage, et l'opérateur doit porter des bouchons d'oreille.

6) Lorsque vous travaillez à l'extérieur, travaillez sous le vent et veillez à la sécurité incendie sur le site.

7) Lors de l'utilisation de conteneurs ou de compartiments, l'espace étroit ne doit pas être trop réduit et les mesures de ventilation et de dépoussiérage doivent être renforcées.

8) Pendant le rabotage, il n'est pas permis d'interrompre l'air comprimé pour éviter de brûler le canon du rabot.

9) La longueur de la tige de carbone dépassant pendant le rabotage ne doit pas être inférieure à 30 mm.

10) Ne pas laisser la tête en cuivre du rabot court-circuiter avec la pièce avant d'avoir éteint l'appareil.

XII. Technologie de sécurité pour le soudage et le coupage au gaz

1. Types et propriétés des matériaux inflammables et explosifs couramment utilisés

(1) Carbure de calcium (CaC 2 )

Le carbure de calcium réagit avec l'eau pour produire de l'acétylène et de la chaux éteinte. Lorsque l'eau est insuffisante, la chaleur générée par la décomposition du carbure de calcium peut faire monter la température de la zone de réaction à un niveau très élevé, entraînant une surchauffe violente du carbure de calcium et l'explosion du mélange d'acétylène et d'air. En général, un rapport de 1:5~15 entre le carbure de calcium et l'eau est préférable.

Plus la taille des particules de carbure de calcium est petite, plus la vitesse de décomposition du carbure de calcium est rapide. Pour éviter que le carbure de calcium ne se décompose trop rapidement et ne provoque une surchauffe, la taille des particules de carbure de calcium utilisées dans les générateurs d'acétylène est généralement comprise entre 4 et 80 mm, 50 et 80 mm étant préférables. Les particules de carbure de calcium inférieures à 2 mm émettent immédiatement une fumée jaune et génèrent une forte chaleur au contact de l'eau, c'est pourquoi elles ne doivent pas être utilisées.

(2) Acétylène (C2H2)

L'acétylène, également connu sous le nom de gaz carbure, possède une structure covalente trivalente insaturée très instable, qui subit facilement des réactions de polymérisation et de décomposition, provoquant des accidents de combustion et d'explosion.

Le point d'auto-inflammation de l'acétylène est de 335°C. À la pression atmosphérique, lorsque la température dépasse 580°C, elle peut provoquer une combustion et une explosion. Le point d'auto-inflammation d'un mélange d'acétylène et d'air est de 305°C, et même une légère étincelle peut provoquer une explosion. L'acétylène peut exploser lorsqu'il est combiné avec du chlore gazeux ou de l'hypochlorite sous l'effet de la lumière du soleil ou de la chaleur. Le contact prolongé de l'acétylène avec le cuivre ou l'argent peut former des composés explosifs d'acétylure de cuivre et d'acétylure d'argent, qui peuvent exploser à la suite d'un léger impact ou d'une friction.

Le risque d'explosion est très faible lorsque l'acétylène est mélangé à de l'azote, du monoxyde de carbone, de la vapeur ou dissous dans de l'acétone liquide. C'est pourquoi les bouteilles d'acétylène sont remplies d'une charge poreuse imbibée d'acétone afin de stocker l'acétylène de manière stable et sûre à l'intérieur de la bouteille.

Divers catalyseurs peuvent provoquer l'explosion de décomposition de l'acétylène à certaines températures et pressions. Sur la base de l'expérience, le tableau 13-18 indique les températures les plus basses pour l'explosion de décomposition de l'acétylène par divers catalyseurs à une pression de 0,4 MPa.

Tableau 13-18 Effet de différents catalyseurs sur l'explosion de décomposition de l'acétylène

Impuretés de la poudreTempérature d'apparition de l'explosion de décomposition/℃
Limaille de fer520
Limaille de laiton500~520
Limaille de cuivre pur460
Carbone activé400
Hydroxyde de fer280~300
Oxyde de fer280
Oxyde de cuivre240
Hydroxyde de potassium170

(3) Gaz de pétrole liquéfié

Il s'agit d'un sous-produit de l'industrie du raffinage du pétrole, un mélange de divers gaz combustibles.

Le gaz de pétrole existe sous forme gazeuse à la pression atmosphérique, mais peut être liquéfié sous une faible pression (0,8~1,5MPa). Le gaz de pétrole est volatil et lorsqu'il s'écoule sous forme liquide, il peut se diffuser dans un volume de gaz 250~300 fois plus important. Son point d'éclair est bas, le composant principal, le propane, ayant un point de vapeur de -42°C et un point d'éclair de -20°C, ce qui le rend hautement inflammable à basse température.

Lorsque l'air contient 3,5%~16,3% de gaz de pétrole liquéfié (fraction volumique), une explosion peut se produire. Le point d'auto-inflammation du gaz de pétrole liquéfié est d'environ 500℃, ce qui est plus sûr que l'acétylène. La température de la flamme du gaz de pétrole liquéfié étant inférieure à celle de l'acétylène, le temps de préchauffage pendant le découpage au gaz doit être légèrement plus long. Lors de l'allumage, utilisez une flamme ouverte, allumez d'abord le bois d'allumage puis le gaz, n'inversez pas l'ordre.

(4) Hydrogène

L'hydrogène est très actif chimiquement et peut subir une violente réaction explosive avec le fluor à température ambiante ; sous l'action de la lumière, l'hydrogène peut brûler et exploser avec le chlore ; l'hydrogène mélangé à l'air peut former un gaz détonant.

L'hydrogène est un gaz inflammable dont le point d'auto-inflammation dans l'air est d'environ 510℃. L'hydrogène mélangé à l'air ou à l'oxygène peut former un mélange gazeux inflammable et explosif, qui explose lorsqu'il rencontre une flamme nue ou une autre source de chaleur, et l'explosion est plus puissante que celle des vapeurs liquides inflammables courantes.

(5) Oxygène

L'oxygène lui-même ne brûle pas, mais il a un fort effet de soutien à la combustion. L'oxygène à haute pression (pression supérieure à 3MPa) en contact avec de la graisse (huile minérale industrielle générale) peut provoquer l'inflammation spontanée de la graisse. L'oxygène en contact avec des tissus en fibres organiques peut également s'enflammer spontanément. L'oxygène liquide a de fortes propriétés oxydantes, et des gouttes d'oxygène liquide sur la main, le visage ou d'autres parties du corps peuvent provoquer des brûlures ou des gelures.

Certaines substances, telles que le carbone, le noir de carbone, la tourbe, les fibres de laine, etc., lorsqu'elles sont imbibées d'oxygène liquide, explosent violemment sous l'effet d'une certaine force d'impact. Par conséquent, l'embouchure de la bouteille d'oxygène, les canalisations, les interfaces, etc. ne doivent pas entrer en contact avec des graisses et des matières organiques. L'oxygène peut se mélanger à tous les gaz combustibles pour former des mélanges explosifs et possède une large gamme de limites d'explosion.

(6) Plage de teneur en explosif des gaz combustibles (limites d'explosivité)

Le tableau 13-19 indique la fourchette de teneur des différents gaz combustibles dans le mélange explosif.

Tableau 13-19 Plage de teneur en explosif des gaz combustibles dans le mélange

Nom du gazTeneur en gaz combustible dans le gaz mélangé (fraction volumique, %)
Dans l'airDans l'oxygène
Acétylène2.2~812.8~93
Hydrogène3.3~81.54. 45~93.9
Monoxyde de carbone11. 4~77.515.5~93.9
Le méthane4.8~16.75~59.2
Éthylène2.75 ~26. 64.1~61.8
Éthane3.12~154.1~50.5
Propane2.17~9.52.3~55
Butane1.55~8.4-
Gaz de ville3.8 ~24.810~73.6
Coke Oven Gas7. 0~21-
Gaz naturel4. 8 ~143.2~64
Gaz de pétrole liquéfié2~10-
Vapeurs de benzène0.7~62.1~28.4
Vapeurs de kérosène1.4~5.5-

2. Technique de sécurité des générateurs d'acétylène

Les générateurs d'acétylène sont des équipements permettant de produire de l'acétylène. La pression de travail maximale des générateurs d'acétylène utilisés dans la production de soudure ne doit pas dépasser 0,15 MPa. Les générateurs à faible production de gaz (0,5m 3 /h, 1m 3 /h) sont rendus mobiles pour une utilisation par une seule personne, et ceux qui produisent beaucoup de gaz (5m 3 /h, 10m 3 /h) sont utilisés pour les stations d'acétylène.

La norme "Welding and Cutting Safety" (GB9448-1999) interdit explicitement l'utilisation de générateurs d'acétylène à tambour flottant. Actuellement, les départements du travail de nombreuses villes de notre pays ont explicitement interdit l'utilisation de générateurs d'acétylène mobiles dans les villes, exigeant l'utilisation d'acétylène dissous en bouteille. Les points techniques de sécurité des générateurs d'acétylène sont présentés dans le tableau 13-20.

Tableau 13-20 Points techniques de sécurité des générateurs d'acétylène

ObjetPoints clés de la technologie de la sécurité
Conception et fabricationConforme aux normes et aux exigences du "Pressure Vessel Safety Supervision Regulations" ; approuvé par le département national du travail ; la fabrication personnelle, l'imitation ou la modification sont interdites.
Matériaux de fabricationInterdire l'utilisation de cuivre pur, d'argent ou d'alliages de cuivre contenant plus de 70% de cuivre pour la fabrication de pièces diverses ou d'outils aléatoires en contact avec l'acétylène.
Dispositif de sécuritéDispositif anti-remous ; soupape de sécurité ; disque de rupture ; manomètre ; thermomètre (générateur fixe d'acétylène)
Générateur d'acétylène moyenne pression (pression de service maximale autorisée : 0,15 MPa)L'eau doit être propre et suffisante ; les blocs de carbure de calcium doivent être de 50~80mm, ce qui interdit l'utilisation de fragments. Ne pas trop remplir de carbure de calcium, il doit être adapté au générateur ; la température la plus élevée de l'eau dans la zone de décomposition du carbure de calcium ne doit pas dépasser 95℃, et la température de la chambre à gaz ne doit pas dépasser 80℃ ; la distance horizontale entre le générateur d'acétylène utilisé et les flammes nues, les points d'étincelles, les lignes à haute tension, etc. ne doit pas être inférieure à 10 m ; la chambre à gaz, la chambre d'écrasement du gaz et le dispositif anti-retour du générateur d'acétylène doivent tous avoir des zones correspondantes de membranes de décharge de la pression. Le dispositif anti-retour doit être équipé d'un clapet anti-retour ; il est interdit de dépasser la pression de service maximale ou d'utiliser le générateur en surcharge ; après le chargement de carbure de calcium neuf et la production de gaz, le gaz mélangé restant dans le conteneur et la canalisation doit être évacué en premier ; à la fin du travail, les cendres et les saletés présentes dans le générateur doivent être enlevées et nettoyées.
Placement des générateurs mobiles d'acétylèneLa distance horizontale par rapport aux flammes nues, aux points d'étincelles et aux lignes électriques à haute tension ne doit pas être inférieure à 10 mètres ; il est interdit de les placer à l'entrée d'air des ventilateurs, des stations de compression d'air, des stations de production d'oxygène, etc.
MaintenanceDes mesures de sécurité strictes doivent être prises avant l'entretien ; après l'entretien, il doit être qualifié par le service compétent ou l'unité désignée comme telle.

3. Utilisation sûre des bouteilles de gaz

1) Technologie de sécurité pour l'utilisation des bouteilles de gaz : Le remplissage, l'utilisation, l'inspection technique, le stockage et la gestion du transport des bouteilles de gaz doivent être effectués conformément aux "règles de supervision de la sécurité des bouteilles de gaz" et aux "règles de supervision de la sécurité des bouteilles d'acétylène dissous", et les points clés de la technologie de sécurité pour l'utilisation des bouteilles de gaz sont indiqués dans le tableau 13-21.

Tableau 13-21 Points clés de la technologie de sécurité pour l'utilisation des bouteilles de gaz

Type de cylindrePoints clés de la technologie de la sécurité
Bouteilles de gaz comprimé (oxygène, hydrogène)Ne pas s'approcher des sources de chaleur ; ne pas s'exposer à la lumière du soleil ; avoir des anneaux anti-vibration, et ne pas laisser la bouteille de gaz tomber ou être soumise à des chocs ; porter un bouchon de sécurité pour éviter que le robinet de la bouteille ne se brise et ne cause des accidents ; la distance entre les bouteilles d'oxygène, les bouteilles de gaz inflammable et les flammes nues doit être supérieure à 10m ; le gaz dans la bouteille ne doit pas être complètement épuisé, il doit y avoir une pression résiduelle de 0.1~0,2MPa ; il est strictement interdit de contaminer les bouteilles d'oxygène avec de l'huile ; ne pas ouvrir trop rapidement le robinet de la bouteille ; si le robinet de la bouteille est gelé, il peut être décongelé avec de l'eau chaude ou de la vapeur ; le chauffage à la flamme est strictement interdit ; les bouteilles d'hydrogène ainsi que les canalisations et les équipements en contact avec l'hydrogène doivent être dotés de dispositifs de mise à la terre fiables et de bonne qualité afin d'éviter que l'électricité statique ne provoque une auto-inflammation.
Bouteille de gaz de pétrole liquéfiéLes bouteilles de gaz ne doivent pas être remplies de liquide, il faut laisser 10%~20% du volume pour l'espace de gazéification afin d'éviter que le liquide ne se dilate avec l'augmentation de la température ambiante et ne provoque l'éclatement de la bouteille de gaz ; les matériaux des tuyaux et des joints doivent être des matériaux résistants à l'huile ; ne pas exposer à la lumière du soleil, le local de stockage doit être bien ventilé, les flammes nues sont strictement interdites à l'intérieur ; il ne doit pas y avoir de fuite de gaz au niveau du robinet de la bouteille et des joints des tuyaux, faire attention à l'usure et à la corrosion des filets au niveau des joints des tuyaux, pour éviter la pulvérisation sous pression ; il est strictement interdit de cuire les bouteilles de gaz au feu ou de les chauffer avec de l'eau bouillante, en hiver elles peuvent être chauffées avec de l'eau chaude en dessous de 40℃ ; ne pas verser le résidu soi-même, pour éviter une catastrophe en cas d'incendie ; éviter strictement les fuites de gaz.
Dissoudre la bouteille d'acétylèneElle ne peut être que verticale, et non couchée, afin d'éviter que l'acétone ne s'écoule ; les autres exigences sont les mêmes que pour les bouteilles d'oxygène.

4. Technologie de sécurité pour les outils de soudage et de coupage au gaz

Les points clés de la technologie de sécurité pour les outils de soudage et de coupage au gaz sont présentés dans le tableau 13-23.

Tableau 13-23 Points techniques de sécurité pour les outils de soudage et de coupage au gaz

Nom de l'outilPoints clés de la technologie de la sécurité
Régulateur de pression de gaz(1) Un détendeur spécial compatible avec les caractéristiques du gaz doit être choisi, et il est interdit de l'échanger ou de le remplacer.
(2) Installer fermement, en cas d'utilisation de raccords filetés, il faut les serrer de plus de 5 tours, en cas d'utilisation de colliers de serrage spéciaux, le collier doit être plat et ferme.
(3) Il est interdit d'utiliser du coton, de la corde de chanvre ou du caoutchouc général comme joint d'étanchéité du détendeur de pression d'oxygène.
(4) Les détendeurs utilisés pour les bouteilles de gaz de pétrole liquéfié et d'acétylène dissous doivent être placés à l'endroit le plus élevé de la bouteille afin d'empêcher le liquide de s'écouler hors de la bouteille.
(5) Lors de l'utilisation simultanée de deux types de gaz pour le soudage, l'extrémité de sortie du détendeur doit être équipée d'un clapet anti-retour.
(6) La séquence de libération de la pression du détendeur est la suivante : fermer le robinet de la bouteille de gaz à haute pression - libérer tout le gaz résiduel du détendeur - desserrer la tige de réglage de la pression pour que l'aiguille tombe à 0.
Tuyau en caoutchouc(1) Le tuyau d'oxygène pour le soudage et le coupage est noir et peut supporter une pression de 1,5~2MPa ; le tuyau d'acétylène est rouge et peut supporter une pression de 0,5~1MPa. Les deux ne sont pas interchangeables.
(2) Lors du raccordement du tuyau au conduit (pare-feu, barre omnibus), les diamètres doivent correspondre et être solidement fixés à l'aide de colliers de serrage.
(3) Pour le raccordement des sections de tuyaux d'acétylène, il convient d'utiliser des tubes en cuivre ou des tubes en acier inoxydable dont la fraction massique de cuivre est inférieure à 70%.
(4) Avant de commencer le travail, le gaz résiduel dans le tuyau en caoutchouc doit être nettoyé à l'aide d'un souffleur, puis le travail peut commencer.
(5) L'utilisation de tuyaux en caoutchouc endommagés par un retour de flamme est interdite.
(6) Empêchez le tuyau en caoutchouc de se graisser ou d'entrer en contact avec du métal chauffé au rouge.
(7) La longueur du tuyau en caoutchouc ne doit pas être inférieure à 5 m, de préférence 10 à 15 m.
Chalumeau soudeur et chalumeau coupeur(1) Avant utilisation, vérifier le dégagement des voies respiratoires, la capacité d'aspiration et l'étanchéité, et l'entretenir régulièrement.
(2) Il est interdit de frotter la buse du chalumeau soudeur ou du chalumeau coupeur contre une surface plane pour la désobstruer en cours d'utilisation.
(3) Les torches de soudage et de découpage à haute puissance doivent être allumées à l'aide d'un allumeur, et l'utilisation d'allumettes ordinaires est interdite pour éviter les brûlures.

5. Techniques de sécurité pour les opérations de soudage et de coupage au gaz

1) Voir le tableau 13-24 pour les points techniques de sécurité du chantier de soudage et de coupage au gaz.

Tableau 13-24 Points techniques de sécurité du chantier

Points clés de la technologie de la sécurité
Exigences relatives au lieu de travail(1) Les postes de soudage et de coupage au gaz doivent être équipés d'un dispositif de prévention des incendies.
(2) Il est interdit de travailler dans des postes de soudage et de coupage au gaz dans les conditions suivantes : lorsqu'une grande quantité d'objets inflammables est stockée et qu'il n'est pas possible de prendre des mesures de protection ; lorsque des vapeurs inflammables ou explosives peuvent se former ou que des poussières explosives peuvent s'accumuler.
(3) Les matériaux inflammables et explosifs doivent être maintenus à plus de 10 mètres du site de travail.
(4) Veiller à améliorer la ventilation et à éliminer les gaz et fumées nocifs sur le site de travail afin d'éviter les accidents d'intoxication.

(2) Voir le tableau 13-25 pour les exigences techniques de sécurité des opérations de soudage et de coupage au gaz.

Tableau 13-25 Points techniques clés en matière de sécurité pour les opérations réelles

Points clés de la technologie de la sécurité
Fonctionnement pratique(1) La pression maximale de service de l'acétylène ne doit pas dépasser 147 kPa.
(2) Un seul chalumeau de soudage ou un seul chalumeau de coupe est autorisé sur chaque détendeur d'oxygène et chaque détendeur d'acétylène.
(3) Avant l'utilisation, vérifiez qu'il n'y a pas de fuite de gaz au niveau de la connexion entre le tuyau d'oxygène, le tuyau d'acétylène et la torche de soudage ou de coupage, et que la buse de soudage ou de coupage n'est pas bloquée.
(4) Lors du soudage au gaz ou du découpage de conteneurs, de tuyaux et d'équipements ayant contenu des matières inflammables et explosives, des oxydants puissants ou des substances toxiques, ceux-ci doivent être soigneusement nettoyés avant de poursuivre les travaux.
(5) En cas de soudage ou de coupage au gaz et de travail dans des tranchées étroites et mal ventilées, des tunnels, des tuyaux, des conteneurs et des zones semi-fermées, le chalumeau de soudage et le chalumeau de coupage à gaz mélangés doivent être débogués sur le sol et le feu doit être allumé correctement. Il est interdit de déboguer et d'allumer sur le site de travail. La torche de soudage et la torche de coupe doivent être portées par une personne à l'intérieur et à l'extérieur.
(6) Lors du soudage et du découpage au gaz dans des conteneurs, réservoirs, tonneaux et cabines fermés, les trous des pièces à souder et à découper doivent d'abord être ouverts pour permettre la circulation de l'air à l'intérieur, afin d'éviter que les soudeurs au gaz ne s'empoisonnent ou ne se brûlent. Si nécessaire, une personne spécialisée doit monter la garde. Une fois le travail terminé et pendant les pauses, le chalumeau de soudage, le chalumeau de coupe et le tuyau doivent être transportés à l'intérieur et à l'extérieur par la personne, et il est interdit de les laisser sur le site de travail.
(7) Il est interdit d'effectuer des travaux de soudage et de coupage au gaz sur des conteneurs, des réservoirs, des armoires et des tuyaux qui sont sous pression ou sous tension, ou les deux. La pression doit être relâchée et l'alimentation en gaz et en électricité doit être coupée avant le début des travaux.
(8) Pour le soudage et le découpage en haute altitude, la portée de la zone de danger doit être déterminée en fonction de la hauteur de travail et des conditions environnementales. Il est interdit de stocker des matériaux inflammables et explosifs et de faire séjourner le personnel en dessous de la zone de travail et dans la zone de danger.
(9) Les soudeurs et les découpeurs au gaz doivent porter les vêtements de travail, les gants et les lunettes prescrits.
(10) Les soudeurs au gaz travaillant en hauteur doivent disposer d'échelles, de plates-formes de travail, de ceintures de sécurité, de casques de sécurité, de sacs à outils et d'autres outils et équipements de protection intacts.
(11) La découpe de matériaux métalliques directement sur le sol en ciment peut provoquer des explosions et des mesures doivent être prises pour éviter que les étincelles ne causent des brûlures.
(12) Le soudage et le coupage au gaz de pièces et d'équipements suspendus à des crochets de grue sont interdits.
(13) Les opérations en plein air doivent être interrompues en cas de vent fort ou de pluie de niveau 6.
(14) En cas de retour de flamme pendant le soudage au gaz, la soupape de réglage de l'acétylène doit être fermée immédiatement, suivie de la soupape de réglage de l'oxygène ; en cas de retour de flamme pendant le découpage au gaz, la soupape de réglage de l'oxygène de coupe doit être fermée en premier, puis les soupapes de réglage de l'acétylène et de l'oxygène.
(15) Lorsque le détendeur d'un tuyau d'acétylène ou d'une bouteille d'acétylène explose, le robinet principal de la bouteille d'acétylène ou du générateur d'acétylène doit être immédiatement fermé.
(16) Lorsqu'un tuyau d'oxygène explose et brûle, le robinet principal de la bouteille d'oxygène doit être immédiatement fermé.
(17) Les générateurs d'acétylène, les dispositifs anti-retour, les bouteilles d'oxygène et les détendeurs doivent tous être protégés contre le gel. La décongélation doit se faire à l'eau chaude et il est interdit d'utiliser des flammes nues ou des bâtons pour décongeler.
(18) La détection des fuites dans le système d'acétylène peut se faire en appliquant de l'eau savonneuse, et il est strictement interdit d'utiliser des flammes nues pour la détection des fuites.
(19) Lorsque le carbure de calcium et le gaz acétylène prennent feu, utiliser du sable sec, du CO 2 ou des extincteurs à poudre sèche pour éteindre l'incendie
(20) Une fois les travaux de soudage ou de coupage au gaz terminés, le robinet de la bouteille d'oxygène et le robinet de la bouteille d'acétylène doivent être fermés hermétiquement, puis la vis de réglage du détendeur doit être desserrée.

XIII. Techniques de sécurité pour les opérations de soudage à haute altitude

Les soudeurs effectuant des opérations de soudage et de coupage à des hauteurs où il y a un risque de chute de 2 m (y compris 2 m) ou plus, appelées opérations de soudage en haute altitude, également appelées opérations en haute altitude. Outre le respect des règles générales de sécurité pour les opérations de soudage et de coupage, une attention particulière doit être accordée aux risques d'électrocution, d'incendie, de chute de hauteur et de heurt par des objets en hauteur.

1. Mesures de sécurité pour prévenir les chutes de hauteur

1) Lors de travaux en hauteur, il convient d'utiliser des ceintures de sécurité ignifuges conformes aux normes, de les suspendre en hauteur et de les utiliser en position basse, de les attacher et de les porter en toute sécurité. Si une corde de sécurité est utilisée, sa longueur ne doit pas dépasser 2 mètres.

2) Les planches d'échafaudage utilisées pour les opérations de soudage et de découpage en haute altitude doivent être inspectées au préalable et il est interdit d'utiliser des planches corrodées ou endommagées mécaniquement ou des planches mixtes en fer et en bois. La largeur de la passerelle de l'échafaudage pour la circulation des piétons sur une seule rangée ne doit pas être inférieure à 0,6 m. La largeur de la passerelle pour la circulation des piétons sur deux rangées ne doit pas être inférieure à 0,6 m. La largeur pour la circulation des piétons sur deux rangées ne doit pas être inférieure à 1,2 m, la pente ne doit pas être supérieure à 1:3 et la surface de la planche doit être clouée à l'aide de bandes antidérapantes. L'extérieur de l'échafaudage doit être équipé de garde-corps ou de mains courantes de protection, selon les besoins. Se tenir fermement et en toute sécurité pendant le travail.

3) L'échelle doit être placée de manière stable afin d'éviter qu'elle ne glisse ou ne bascule. L'angle entre une échelle simple et le sol doit être d'environ 60°. Lors de l'utilisation d'une échelle en A, l'angle entre les deux côtés doit être d'environ 45°, et l'échelle doit être solidement accrochée à l'aide d'un crochet transversal de limitation. Il est interdit à deux personnes de se trouver simultanément sur la même échelle ou sur le même côté d'une échelle à cadre en A. Il est également interdit de travailler sur l'échelon supérieur de l'échelle.

4) Les filets de sécurité doivent être installés plus haut à l'extérieur et plus bas à l'intérieur, posés à plat sans interstices, et tout débris sur le filet de sécurité doit être nettoyé à tout moment. Le filet de sécurité doit être relevé au fur et à mesure que le point de travail s'élève. Si le filet de sécurité est endommagé, il doit être remplacé si nécessaire.

5) Il est strictement interdit d'enrouler les fils de câbles, les tuyaux d'acétylène ou d'oxygène autour du corps ou de les porter sur le dos pendant les opérations.

6) Il n'est pas possible de travailler à l'extérieur lorsqu'il neige, et le travail en haute altitude est interdit lorsqu'il pleut ou qu'il y a un vent fort de niveau 6 ou plus.

7) Lors de la montée sur des locomotives, des chaudières, des wagons à charbon, des véhicules, etc. pour le travail, la solidité de l'objet à escalader doit être vérifiée avant la montée.

8) Lors de l'escalade, il faut porter un sac à outils et une corde de sécurité.

9) Les démarreurs à arc à haute fréquence ne doivent pas être utilisés afin d'éviter tout risque d'électrocution, de glissement, de chute et de blessure.

10) Le personnel qui prend de la hauteur doit passer un examen de santé. Les personnes souffrant d'hypertension artérielle, de maladies cardiaques, de maladies mentales, d'épilepsie, de tuberculose ou ayant consommé de l'alcool ne sont pas autorisées à travailler en hauteur.

2. Mesures de sécurité pour éviter les chocs avec des objets

1) Le port d'un casque de sécurité est obligatoire pour accéder à des lieux de travail en hauteur.

2) Lors de travaux en hauteur, les petits outils et les pièces utilisées doivent être conservés dans un sac à outils afin d'éviter qu'ils ne tombent et ne blessent des personnes.

3) Les baguettes de soudure doivent être conservées dans un tube à baguettes de soudure ou dans un sac à outils. Les pointes de baguettes de soudure remplacées ne doivent pas être jetées par hasard afin d'éviter de heurter ou de brûler les personnes qui se trouvent en dessous.

4) Il est interdit de jeter des matériaux et des outils les uns sur les autres à haute altitude, ils ne peuvent être soulevés et abaissés qu'à l'aide d'une corde de sécurité.

3. Mesures de sécurité pour éviter les chocs électriques et les incendies

Les mesures de sécurité pour éviter les chocs électriques et les incendies pendant le soudage ont été décrites précédemment. Il convient également d'accorder une attention particulière aux points suivants lors de travaux en hauteur :

1) Les soudeurs doivent porter des chaussures à semelles en caoutchouc.

2) Les baladeuses doivent être alimentées en 12V.

3) Lorsque l'on s'approche de lignes à haute tension ou de fils nus à haute altitude, les travaux ne peuvent être entrepris qu'après avoir coupé le courant et s'être assuré qu'il n'y a pas de risque de choc électrique. Après avoir coupé le courant, un panneau indiquant "Travaux en cours, ne pas fermer l'interrupteur" doit être accroché à l'interrupteur.

4) Des garde-corps doivent être mis en place à moins de 10 mètres du chantier pour l'isoler.

5) En dessous des opérations à haute altitude, tous les matériaux inflammables et explosifs doivent être dégagés de la portée des étincelles (au moins 10 m) afin d'éviter les incendies causés par la chute d'étincelles et de scories.

6) Un équipement efficace de lutte contre l'incendie doit être présent sur le lieu de travail.

7) Le soudage et le découpage en haute altitude doivent être surveillés par un gardien. L'interrupteur est situé près du gardien et, en cas de danger, il faut immédiatement tirer sur l'interrupteur pour porter secours, tout en prêtant attention à la situation de l'incendie.

XIV. Mesures de sécurité pour les opérations de soudage en extérieur (ou à l'air libre)

1) La zone de soudage doit être équipée d'abris étanches à la pluie et au vent et d'abris de refroidissement.

2) Il convient de prêter attention à la direction du vent afin d'éviter que le fer fondu et les scories dispersés ne blessent les personnes.

3) Des panneaux de protection simples et des panneaux de blocage de la lumière doivent être mis en place pour éviter que les arcs électriques ne blessent le personnel se trouvant à proximité.

4) Le soudage électrique en plein air n'est pas autorisé par temps de brouillard, de pluie ou de neige.

5) Lorsqu'ils travaillent dans des endroits humides, les soudeurs doivent se tenir sur une surface isolée et porter des chaussures isolées.

6) En été, lors du travail, il est nécessaire d'éviter que les bouteilles d'oxygène et d'acétylène ne soient directement exposées au soleil brûlant afin d'éviter les explosions. En hiver, si le robinet de la bouteille ou le détendeur est gelé, il doit être dégelé avec de l'eau chaude, et il est strictement interdit d'utiliser du feu pour le dégel.

XV. Techniques de sécurité pour la prévention des incendies et des explosions en soudage

1. Exigences de sécurité de base pour le soudage Prévention des incendies

Les exigences de sécurité de base pour la prévention des incendies dus au soudage sont indiquées dans le tableau 13-26.

Tableau 13-26 Exigences de sécurité pour la prévention des incendies de soudage

Exigences en matière de sécurité
Lieux où le soudage n'est pas autoriséZones désignées par l'entreprise comme zones de non-incendie ; lieux où de grandes quantités de matériaux inflammables sont stockées et où des mesures de protection ne peuvent être prises ; lieux où des vapeurs inflammables ou explosives peuvent se former ou où des poussières explosives peuvent s'accumuler ; lieux où divers trous ou ouvertures dans les murs et les planchers ne sont pas scellés ou protégés.
Prévenir la distanceNe doit pas être inférieur à 10 m
Normes de sécuritéEn cas de soudage dans des environnements inflammables et explosifs, il convient de respecter les normes de sécurité pour le soudage et le coupage dans les entreprises chimiques.
Matériel de lutte contre l'incendieLes ateliers ou les lieux de travail doivent être équipés de sources d'eau suffisantes, de sable sec, d'outils de lutte contre l'incendie et d'équipements de lutte contre l'incendie : les équipements de lutte contre l'incendie doivent être inspectés et efficaces.
Gestion de la sécuritéInspection par une personne désignée. Ce n'est qu'après avoir complètement éliminé le risque d'incendie que l'on peut quitter les lieux.

2. Distance de sécurité entre les points de soudage et les éléments de l'équipement

Voir le tableau 13-27 pour la distance de sécurité entre les points de soudage et les différents équipements.

Tableau 13-27 Distance de sécurité entre les points d'opération de soudage et les équipements

Non.ContenuParamètre/mNote
1Distance entre les articles inflammables et explosifs et les sites de soudage10Fil de coton, sciure de bois, huiles, déchets, etc.
2Distance maximale de diffusion du métal en fusion lors du soudage électrique>10Lorsqu'il est utilisé au sol, il peut être transporté sur une plus grande distance sous le vent.
3Distance entre la vanne d'arrêt de la canalisation délivrant l'oxygène et le point de soudure5Les plus petits doivent utiliser des objets pour couvrir
4Distance entre la vanne d'arrêt de la canalisation délivrant l'acétylène et le point de soudage5Les plus petits doivent utiliser des objets pour couvrir
5Hauteur des câbles, des tuyaux d'oxygène et d'acétylène passant sur la route>4.5-
6Largeur de la voie d'accès des camions de pompiers3Une section peut être installée à l'intérieur de la porte principale de l'atelier.
7La zone restreinte située sous la zone de travail à haute altitude, entourée de drapeaux à corde, où les produits inflammables et explosifs sont interdits.10Dans un diamètre de 10 m, des panneaux d'interdiction d'accès sont suspendus et le personnel n'est pas autorisé à rester en dessous. Sous le vent, le rayon de la direction du vent peut être augmenté.
8Lors de travaux de soudage ou de découpage sur des tuyaux ou des conteneurs dotés d'une isolation inflammable, la distance de l'isolation qui doit être enlevée autour du point de soudage et de découpage.1.5Et le recouvrir d'une plaque de fer
9La distance de stockage entre chaque article lors de l'utilisation de récipients d'hydrogène, d'acétylène et d'essence pour le soudage aluminothermique de rails en acier.10Placés dans un triangle équilatéral (y compris les bouteilles de gaz de pétrole liquéfié).
10Distance entre la bouteille d'essence sous pression et le point de soudure10-
11Distance de résistance au feu du gougeage à l'arc au carbone>10La distance de prévention des incendies doit être supérieure à celle du soudage électrique et du coupage au gaz.
12La distance entre la lampe de pulvérisation et le point de soudure10En cas de stockage sur site pendant les opérations
13La distance de stockage entre le générateur d'acétylène et la bouteille d'oxygène.5Petit générateur d'acétylène à pression moyenne
14La distance de stockage entre le générateur d'acétylène et le point de soudage.10Diverses soudures
15La distance entre le générateur d'acétylène mobile en fonctionnement et les flammes nues, les points d'émission d'étincelles et les lignes à haute tension (verticalement).10-
16La distance entre un petit générateur d'acétylène et une seule bouteille d'oxygène.5En cas d'utilisation d'une cloison, la distance peut être inférieure.
17La distance entre les générateurs d'acétylène5Se réfère à un petit générateur d'acétylène mobile général.
18La distance entre le générateur d'acétylène et le radiateur, les tuyaux, etc.1-
19La distance du générateur d'acétylène mobile lors du broyage du carbure de calcium5Interdit dans la même pièce que le générateur d'acétylène
20Distance entre le carbure de calcium broyé et le stockage de carbure de calcium5Fait référence à une petite installation de stockage temporaire de carbure de calcium
21Distance entre les bouteilles d'oxygène et les flammes nues ou les sources de chaleur10-
22Distance entre la bouteille d'oxygène et le point de soudure10Y compris divers types de soudage et de coupage au gaz
23La distance entre les bouteilles d'oxygène et les bouteilles de gaz de pétrole liquéfié5-
24Distance entre la bouteille de propane et le point de soudure10-
25La distance entre les bouteilles de gaz non combustibles ou inflammables, comme le dioxyde de carbone, et le point de soudage.3-
26Distance entre la bouteille d'acétylène et le point de soudure10Diverses opérations de soudage et de coupage au gaz
27La distance entre les bouteilles de gaz à haute pression utilisées pour les gaz de protection et les sources de chaleur5Se réfère à la source de chaleur utilisée pour le soudage
28Distance entre les bouteilles de gaz de pétrole liquéfié et les étincelles, les sources de chaleur>10Placé à l'extérieur, sur le sol, dans un endroit où l'air circule, en évitant l'exposition au soleil.
29Distance entre la bouteille de gaz argon et le point de soudure3-
30La distance entre les bouteilles de gaz de pétrole liquéfié et le point de soudure10-
31La distance entre la bouteille et son bouclier thermique pour éviter un échauffement local de la bouteille d'oxygène.0.1Le matériau doit être isolant, les plaques métalliques ne sont pas autorisées.
32La distance entre les différentes bouteilles de gaz et les radiateurs, les tuyaux1-
33La distance entre le stockage des bouteilles d'oxygène dans l'atelier et le point de soudage20-

3. Mesures de prévention des incendies dans le domaine du soudage

Les soudeurs doivent se conformer strictement au système de gestion de la sécurité incendie stipulé par l'entreprise pendant le soudage. En fonction des conditions environnementales du site de soudage, les mesures suivantes sont adoptées.

1) Le soudage n'est pas autorisé dans la zone d'interdiction d'incendie stipulée par l'entreprise. Si le soudage est nécessaire, la pièce doit être déplacée vers la zone d'incendie ou la zone de sécurité désignée pour l'opération.

2) S'il y a des trous dans les murs et le sol à proximité du site de soudage, des mesures de fermeture et de filtrage doivent être prises.

3) Le soudage est strictement interdit lorsqu'une grande quantité de matériaux inflammables (tels que peinture, coton, acide sulfurique, foin sec, etc.) est empilée et que des mesures de protection ne peuvent être prises. Le soudage est strictement interdit lorsque des vapeurs inflammables ou des accumulations de poussières explosives peuvent se former.

4) En cas de soudage dans un environnement inflammable et explosif, il convient de respecter les réglementations pertinentes des normes professionnelles de sécurité des entreprises chimiques.

5) L'atelier de soudage et la zone de travail doivent être équipés de sources d'eau suffisantes, de sable sec, d'outils de lutte contre l'incendie et d'extincteurs. Le type et les performances des extincteurs sont indiqués dans le tableau 13-28.

Tableau 13-28 Types et performances des extincteurs

TypeAgentApplicationPrécautions
Extincteur à mousseAgent moussant à base de bicarbonate de sodium et solution de sulfate d'aluminiumUtilisé pour éteindre les feux de pétroleProtection contre le gel, remplacer périodiquement
Extincteur au dioxyde de carboneDioxyde de carbone liquidePour éteindre les incendies d'instruments et d'équipements de valeur, ne peut pas éteindre les incendies de potassium, de sodium, de magnésium, d'aluminium, etc.Prévenir le colmatage des buses
Extincteur à poudre sèchePoudre sèche de bicarbonate de soude et de sel de potassiumExtinction de feux de produits pétroliers, de solvants organiques, de gaz de pétrole liquéfié, de bouteilles d'acétylène, etc.Sec, ventilé, à l'abri de l'humidité, contrôle tous les six mois
Extincteur Red Guard 912Dibromodifluorométhane liquideExtinction des incendies de gaz naturel, de produits pétroliers et d'autres produits chimiques inflammables et explosifsSe décompose en gaz toxiques à haute température, mesures de protection nécessaires

6) Une fois les travaux de soudage terminés, le site doit être nettoyé à temps et ne peut être quitté qu'après avoir soigneusement éliminé la source de l'incendie et confirmé l'élimination complète du danger.

4. Méthodes de base pour l'extinction des incendies dans le domaine du soudage

(1) L'extinction par refroidissement consiste à pulvériser sur les flammes des substances ayant une grande capacité d'absorption de la chaleur, afin d'éliminer la chaleur de réaction, ce qui ralentira et arrêtera la réaction de combustion. La méthode d'extinction par refroidissement la plus courante et la plus réalisable consiste à refroidir et à éteindre le feu à l'aide d'un flux d'eau dense ou d'un fin brouillard d'eau décomposé. Lorsque l'eau se transforme en vapeur, elle absorbe une grande quantité de chaleur et possède également des capacités de dilution.

(2) Extinction par dilution L'extinction par dilution est une méthode d'extinction des incendies qui consiste à réduire la concentration des substances combustibles et oxydantes dans la série de combustion, ce qui a pour effet d'inhiber la réaction de combustion. Dans la pratique, il s'agit souvent de réduire la concentration d'oxygène dans l'air ou de couper la source d'air, de sorte que la matière combustible ne reçoive pas suffisamment d'oxygène et soit éteinte.

L'injection de vapeur ou de gaz inerte dans la série de combustion, ou l'utilisation de dioxyde de carbone liquéfié ou comprimé et d'azote comprimé pour l'extinction des incendies, permet de diluer simultanément les substances combustibles ou de comprimer les concentrations de substances oxydantes.

(3) Extinction des incendies par suppression de la combustion (ou interruption de la réaction chimique) Les agents extincteurs participent au processus de réaction de combustion, en faisant disparaître les radicaux libres produits pendant la combustion et en formant des molécules stables ou des radicaux libres de faible activité, interrompant ainsi la réaction chimique de la combustion. Les agents extincteurs qui utilisent des méthodes de suppression de la combustion comprennent le difluorodibromométhane, le trifluorobromométhane, ainsi que les extincteurs à poudre de sel de sodium et de potassium.

(4) Isolation et suppression de la source d'incendie Extinction de l'incendie Retirer les matières combustibles du système de combustion ou couper la source de matières combustibles pour éteindre l'incendie. Cette méthode est souvent la seule possible pour éteindre les incendies de gaz ou de liquides. Par exemple, éloigner les articles combustibles, inflammables, explosifs et oxydants de la source d'incendie, fermer les vannes des gaz et liquides combustibles, etc.

5. Sélection et précautions à prendre concernant les matériaux d'extinction des incendies

1) Des bacs à sable, des sacs de sable, des seaux d'eau, des extincteurs, des bottes de paille, des pelles et des crochets en fer doivent être installés dans les lieux de soudage et de découpage.

2) Pour le soudage et le découpage chimiques, il faut prévoir des moyens de lutte contre l'incendie tels que des agents extincteurs en mousse et du sable, car les incendies causés par des solvants organiques ne peuvent pas être éteints avec de l'eau.

3) En cas d'incendie dans un équipement électrique, l'alimentation doit être immédiatement coupée et le tétrachlorure de carbone ou le dioxyde de carbone doivent être utilisés pour l'extinction. Les extincteurs à eau et à mousse ne doivent pas être utilisés.

4) Lorsqu'un transformateur fuit de l'huile et prend feu, il doit être enterré avec du sable ou éteint avec du dioxyde de carbone.

5) Lorsqu'une machine à souder prend feu, la première étape consiste à tirer sur l'interrupteur pour couper le courant, puis à procéder à la lutte contre l'incendie. Avant la coupure de l'alimentation électrique, les machines à eau et à mousse ne peuvent pas être utilisées pour lutter contre l'incendie, seuls les agents d'extinction à poudre sèche et les agents d'extinction au dioxyde de carbone peuvent être utilisés. En effet, les liquides d'extinction à base d'eau et de mousse peuvent conduire l'électricité, et leur utilisation peut facilement entraîner des blessures par électrocution.

6) Lorsque le flux de soudage thermique de l'aluminium prend feu, il est impossible de l'éteindre. La seule option est d'éloigner les éléments non brûlés, en particulier de transférer et d'isoler rapidement le flux non brûlé. Le sable peut également être utilisé pour l'isolation.

7) Lorsqu'une bouteille d'oxygène prend feu, le robinet principal de la bouteille doit être immédiatement fermé pour arrêter l'alimentation en gaz et permettre à la bouteille de s'éteindre d'elle-même.

Demande de devis gratuit
Formulaire de contact

Derniers messages
Restez au courant des nouveautés et des contenus passionnants sur divers sujets, y compris des conseils utiles.
Parler à un expert
Nous contacter
Nos ingénieurs commerciaux sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous fournir rapidement un devis adapté à vos besoins.

Demande de devis personnalisé

Formulaire de contact

Demande de devis personnalisé
Obtenez un devis personnalisé adapté à vos besoins uniques en matière d'usinage.
© 2024 Artizono. Tous droits réservés.
Obtenir un devis gratuit
Vous recevrez une réponse d'un expert dans les 24 heures.
Formulaire de contact