Maîtriser les techniques de pliage et de dépliage : Conseils et astuces

Dernière mise à jour :
24 août 2023

Table des matières

Tableau des surépaisseurs de pliage

Épaisseur de la plaque/largeur de la rainureTôle d'acier laminée à froid, tôle d'acier galvanisée ou tôle d'acier zinguée à l'aluminium
0.60.81.01.21.5202.53.03.5.04.55.0Taille minimaleRemarques
V40.91.4          2.8Lorsque la taille graphique de la pièce est marquée d'une tolérance négative, la valeur de la surépaisseur de pliage peut être augmentée. Par exemple, la pièce rouge du tableau peut être augmentée d'au moins : 2.8:2.82,3.4:3.43 ou 3.44, 4.5:4.6, 5.5:5.6.
V6 1.51.72.0        4.5
V7  1.82.12.4       5
V8  1.92.22.5       5.5
V10  2.12.32.7       7
V12  2.22.52.83.4      8.5
V14     3.53.8  6.46.8 10
V16    3.13.84.55.0    11
V18    3.34.0      13
V20     4.04.95.1 6.67.27.814
V25     4.45.05.5 6.87.88.317.5
V32     5.05.56.1 8.7   

Cintrage double couche allocation table

Tôle d'acier laminée à froid, tôle d'acier galvanisée ou tôle d'acier zinguée à l'aluminium

AngleLargeur de la fente du moule90°Angle de flexion interneAngle de flexion externe180°
Épaisseur de la plaque
mm
1.5V1033.24.10.75
2.0V123.843.74.61.0
2.5V16454.86.11.25

Pliage allocation tableau pour différents angles de flexion

Épaisseur de la plaque
mm
3045°60°120°135145°
1.00.350.71.11.00.60.4
1.20.40.81.21.00.60.4
1.50.51.01.61.40.90.6
2.00.61.22.01.71.10.7
2.50.81.62.62.21.40.85
3.01.02.23.42.82.01.2
4.0   3.72.41.4

1. Exemple de conception d'un processus de dépliage des pièces

1.1 Exemple de dessin de dépliage d'un processus de pliage des bords à angle droit.

1.1.1 Exemple de dessin de dépliage d'un coude et formule de calcul

  • A, B - longueur de la courbure de la pièce
  • P' - marge de flexion pour le coude (marge de flexion : soustraire une marge pour chaque coude)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + B - P', soit L = 25 + 65 - 5,5 = 84,5

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 3 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V25, avec une surépaisseur de pliage de 5,5.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.1.2 Exemple de dessin de dépliage de deux coudes et formule de calcul

  • A(A1), B - longueur de la courbure de la pièce
  • P - marge de flexion pour la courbure (marge de flexion : soustraire une marge pour chaque courbure)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + T + B - 2xP', soit L = 50 + 2 + 50 - 2×3,4 = 95,6

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une surépaisseur de pliage de 3,4.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.1.3. Exemple de dessin de dépliage de trois coudes et formule de calcul

  • A(A1), B(B1) - longueur de la courbure de la pièce
  • P - marge de flexion pour la courbure (marge de flexion : soustraire une marge pour chaque courbure)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + T + B + T - 3xP', soit L = 50 + 2 + 90 + 2 - 3×3,4 = 133,8

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une surépaisseur de pliage de 3,4.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.1.4. Exemple de dessin de dépliage de quatre coudes et formule de calcul

  • A, B(B1) - longueur du pli de la pièce
  • P - marge de flexion pour la courbure (marge de flexion : soustraire une marge pour chaque courbure)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + A + B + T + T - 4xP', soit L = 25 + 25 + 100 + 1,5 + 1,5 - 4×2,8 = 141,8

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de tôle de 1,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage de 2,8.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.1.5. Exemple de dessin de dépliage de six coudes et formule de calcul

  • A(A1), B(B1) - longueur de la courbure de la pièce
  • P' - marge de flexion pour le coude (marge de flexion : soustraire une marge pour chaque coude)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + T + A + T + B + B1 + B1 - 6xP', soit L = 50 + 1,5 + 50 + 1,5 + 150 + 20 + 20 - 6×2,8 = 276,2

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de tôle de 1,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage de 2,8.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.2.1. Exemples et formules de calcul pour le pliage-dépliage à 180°.

  • A, B - longueur de la courbure de la pièce
  • P - rayon d'aplatissement tolérance de flexion
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + B - P', soit L = 25 + 65 - 1 = 89

Selon le tableau 2 : Pour une épaisseur de plaque de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage égale à la moitié de l'épaisseur de la plaque.

Note : Selon le tableau 2, les différentes matrices inférieures ont des surépaisseurs de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des surépaisseurs de pliage différentes.

1.2.2. Exemples et formules de calcul pour le pliage-dépliage en double couche.

  • A, B - longueur de la courbure de la pièce
  • P1 - marge de flexion pour les angles internes
  • P2 - tolérance de flexion pour les angles extérieurs
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L1 = (A-1,5) + (B-1,5) - P1, soit L1 = (65-1,5) + (25-1,5) - 3,2 = 83,8

L2 = A + B - P2, soit L2 = 65 + 25 - 4,1 = 85,9

L = L1 + L2 - T/2, soit L = 83,8 + 85,9 - 0,75 = 168,95

Selon le tableau 2 : Pour une épaisseur de plaque de 1,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage de 3,2 pour les angles internes, de 4,1 pour les angles externes et de 0,75 pour un angle de 180°.

Note : Selon le tableau 2, les différentes matrices inférieures ont des surépaisseurs de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des surépaisseurs de pliage différentes.

1.2.3. Exemples et formules de calcul pour le pliage-dépliage en double couche.

  • A(A1), B1B2- longueur de la courbure de la pièce
  • P1 - tolérance de flexion pour l'angle interne
  • P2 - tolérance de flexion pour l'angle extérieur
  • P3 - Tolérance de flexion à 90
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau
  • P4 - Tolérance de flexion à 180

Longueur de dépliage : L1 = A + B1 - P2, soit L1 = 75 + 29 - 4,6 = 99,4

L2 = (A1 - T) + (B1 - T) - P1, soit L2 = (37 - 2) + (29 - 2) - 3,7 = 58,7

L3 = L1 + L2 - P3, soit L3 = 99,4 + 58,3 - 1 = 156,7

L = 25,5 + L3 - P1, soit L = 25,5 + 156,7 - 3,84 = 178,36

Selon le tableau 2 : Pour une épaisseur de tôle de 1,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une surépaisseur de pliage d'angle interne de 3,2, une surépaisseur de pliage d'angle externe de 4,1 et une surépaisseur de pliage à 180° de 0,75.

Note : Selon le tableau 2, les différentes matrices inférieures ont des surépaisseurs de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des surépaisseurs de pliage différentes.

1.2.4. Exemples et formules de calcul pour le pliage-dépliage en double couche.

  • A, A1, A2, B1, B2, L, L1, L2, L3 - longueur de la courbure de la pièce
  • P1 - tolérance de flexion pour l'angle interne
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau
  • P2 - tolérance de flexion pour l'angle extérieur

Longueur de dépliage : L1 = (A1-T) + (B2-T) - P1, soit L1 = (35-2) + (34-2) - 3,7 = 61,3

L2 = (B1-T) + (A2-T) - P1, soit L2 = (50-2) + (34-2) - 3,7 = 76,3

L3 = A + B1 + B2 - 2 x P2, soit L3 = 70 + 35 + 50 - 2 x 4,6 = 145,8

L = L1 + L2 + L3 - 2 x P3, soit L = 61,3 + 75,3 + 145,8 - 2 x 1 = 281,4

Selon le tableau 2 : Pour une épaisseur de tôle de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une surépaisseur de pliage d'angle interne de 3,7, une surépaisseur de pliage d'angle externe de 4,6 et une surépaisseur de pliage à 180° de 1.

Note : Selon le tableau 2, les différentes matrices inférieures ont des surépaisseurs de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des surépaisseurs de pliage différentes.

1.3.1. Exemples et formules de calcul pour le pliage et le dépliage en angle spécial.

  • A(A1), B(B1) - longueur de la courbure de la pièce
  • P - marge de flexion pour un angle de flexion (varie en fonction de l'angle)
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = (A-T) + (B-T) - P' = A1 + B1 - P', soit L = (66-1) + (26-1) - 2 = 65+25-2 = 88

D'après le tableau 3 : pour une épaisseur de tôle de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12 et la marge de pliage pour un angle de 60° est de 2.

Note : Selon le tableau 3, la couche neutre doit être utilisée comme longueur et largeur de pliage.

1.3.2. Exemples et formules de calcul pour le pressage et le dépliage en escalier.

  • A, B - longueur de la courbure de la pièce
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A + 1

Note : Lorsque la marche est égale à deux épaisseurs de plaque, ajouter 0,5 pour chaque marche, et ajouter 1 pour deux marches.

1.3.3. Exemples et formules de calcul pour le dépliage à angle spécial.

  • A(A1A2A3A4), B - longueur de la courbure de la pièce
  • P - marge de flexion pour un angle de 135
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Longueur de dépliage : L = A1 + A2 + A3 + A2 + A4 - P - P

Note : Pour les cintrages avec des marches, il suffit de soustraire deux marges.

D'après le tableau 3 : pour une épaisseur de tôle de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12 et la marge de pliage pour un angle de 135° est de 1,1.

1.3.4. Exemples et formules de calcul pour le dépliage à angle spécial.

  • A(A1A2), B(B1B2) - longueur de la courbure de la pièce
  • P1 - marge de flexion pour un angle de 120
  • P2 - tolérance de flexion pour un angle de 145
  • P3 - Tolérance de flexion à 90
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau

Note : Lorsque la dimension est marquée sur le contour, elle doit être convertie en taille de couche neutre lors du calcul de la longueur de dépliage.

Longueur de dépliage : L = A11 + B11 + B21 + A21 - P1 - P2 - P3, soit L = 80 + 50 + 103 + 70 - 1,7 - 0,7 - 3,4 = 297,2

D'après le tableau 3 : pour une épaisseur de plaque de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage de 1,7 pour un angle de 120°, de 0,7 pour un angle de 145° et de 3,4 pour un angle de 90°.

Note : Selon le tableau 3, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de flexion différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de flexion différentes.

1.4.1. Exemples et formules de calcul pour le dépliage ordinaire.

  • A, B, C - longueur, largeur, et hauteur du pli de la pièce
  • P - marge de flexion
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • H(H1), L(L1) - longueur de dépliage de chaque côté
  • T - épaisseur du matériau
  • D - écart dans le processus de cintrage (généralement entre 0 et 0,5)

Longueur de dépliage : L1 = A, c'est-à-dire L1 = 27

L = A + C - P, soit L = 27 + 9 - 3,4 = 32,6

H1 = B - T - D, soit H1 = 22 - 2 - 0,2 = 19,8 (Note : D est pris comme 0,2)

H = B + C - P, soit H = 22 + 9 - 3,4 = 27,6

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 2 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une surépaisseur de pliage de 3,4.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.4.2. Exemples et formules de calcul pour le dépliage de portes ordinaires.

  • A, B, C - longueur, largeur et hauteur du coude de la pièce.
  • L(L1), H(H1) - longueur de dépliage de chaque côté
  • P - marge de flexion pour un angle de 90
  • P1 - marge de flexion pour un angle de 30
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau
  • D - écart dans le processus de cintrage (généralement entre 0 et 0,5)

Longueur de dépliage : L1 = B - T - D, soit L1 = 20 - 1,5 - 0,2 = 18,3

L = B + C1 + C2 - P - P1, soit L = 20 + 12 + 8,9 - 2,8 - 0,5 = 37,6

H1 = C1 + A - P - D, soit H1 = 12 + 35 - 2,8 - 0,2 = 44 (Note : D est pris comme 0,2)

H = A + C - P, soit H = 35 + 20 - 2,8 = 52,2

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 1,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V12, avec une tolérance de pliage de 2,8 pour un angle de 90° et de 0,5 pour un angle de 30°.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

1.4.3. Exemples et formules de calcul pour le pliage et le dépliage ordinaires.

  • A, B, C - longueur, largeur et hauteur du coude de la pièce.
  • P - marge de flexion
  • R - rayon de courbure (généralement égal à l'épaisseur de la plaque)
  • T - épaisseur du matériau
  • D - écart dans le processus de cintrage (généralement entre 0 et 0,5)

Longueur de dépliage : H1 = B - B1 - D, c'est-à-dire H1 = 50 - 12 - 0,3 = 37,7 (Note : D est pris comme 0,2)

H2 = B - T - D, soit H2 = 50 - 2,5 - 0,3 = 47,2

H = B + C + B1 - 2xP, soit H = 50 + 47 + 12 - 2×4,5 = 100

L1 = A + C - T - D - P, soit L1 = 55 + 47 - 2,5 - 0,3 - 4,5 = 94,7

L = A + C+ B2 - 2xP, soit L = 55 + 47 + 12 - 2×4,5 = 105

Selon le tableau 1 : Pour une épaisseur de plaque de 2,5 mm, il convient d'utiliser la matrice inférieure V16, avec une tolérance de pliage de 4,5.

Note : Selon le tableau 1, les différentes matrices inférieures ont des tolérances de pliage différentes, et les différentes épaisseurs de tôle ont des tolérances de pliage différentes.

Demande de devis gratuit
Formulaire de contact

Derniers messages
Restez au courant des nouveautés et des contenus passionnants sur divers sujets, y compris des conseils utiles.
Parler à un expert
Nous contacter
Nos ingénieurs commerciaux sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous fournir rapidement un devis adapté à vos besoins.

Demande de devis gratuit

Formulaire de contact

Obtenir un devis gratuit
Vous recevrez une réponse d'un expert dans les 24 heures.
Formulaire de contact